9/19/2010

Êtes-vous prête à retourner travailler?

Voilà un mois que je suis de retour au boulot et j'ai décidé de vous en parler un peu, car je sais que certaines d'entre vous y retournerons d'ici quelques mois.

Voici quelques-unes de mes réflexions sur le sujet :

1. Rester en contact avec son milieu de travail : après un accouchement, on a souvent envie de se retirer un peu de la circulation pour vivre à fond sa maternité.  Même si c'est tout à fait sain de se plonger tête première dans son rôle de maman, je pense qu'il est essentiel de se manifester à quelques reprises auprès de son employeur pendant son congé.  D'abord pour demeurer informée de ce qui se passe dans le milieu de travail, ensuite pour ne pas se faire oublier et enfin tout simplement parce qu'il est humainement plus agréable de rester en contact (à moins qu'on déteste son milieu et ça, c'est une autre histoire).

2. Garder son réseau bien vivant : si on est une professionnelle, il n'est pas mauvais de trouver le temps de participer à une ou deux activités dans son cercle (un congrès, un colloque).  Une petite journée passée loin de bébé peut être très bénéfique pour le réseau de maman (et pour son moral aussi).  Ça fait du bien de se retrouver avec des adultes et de laisser sa paire de culotte de jogging à la maison!

3. Parfaire ses connaissances : Pendant notre congé de maternité, quand bébé commence à nous laisser un peu souffler en faisant des siestes, pourquoi ne pas en profiter pour mettre à jour ses connaissances professionnelles? Quand on travaille, on a jamais le temps!  Peu importe notre milieu de travail, on peut toujours parfaire son éducation, même de manière informelle.  Pour ma part, j'ai lu un ouvrage savant sur la gestion.  Je n'ai pas la prétention de l'avoir lu au complet, mais je me suis rafraîchie la mémoire.  Je me suis sentie moins « rouillée » à mon retour.

4. Le syndrôme « je suis dépassée » : facile de se sentir inadéquate après un an d'absence, mais l'est-on vraiment?  Qu'est-ce qui compte le plus : les années qui ont précédé la grossesse ou celle où l'on s'est absentée? Une année, c'est si vite passé!

5. Reprendre sa vie sociale professionnelle : après une longue absence, toutes les raisons sont bonnes pour aller luncher avec ses collègues! C'est aussi une bonne manière de renouer informellement avec son milieu et surtout, d'éviter l'isolement.

Au delà de ces cinq petites réflexions, je me suis rendue à l'évidence qu'il faut être prête - intellectuellement, émotivement et même physiquement - à reprendre le collier. Il faut se sentir à l'aise de laisser bébé à la garderie, bien sûr, mais il faut aussi sentir qu'on a encore un peu de passion pour son travail.  Car si une année passe très vite, c'est suffisamment long se sentir un peu perdue. Il faut aussi être prête à reprendre la routine et s'attendre à ce que les enfants vous en fassent voir de toutes les couleurs.  Pour ma part, bébé a décidé qu'il se réveillait toutes les nuits depuis que j'ai recommencé à travailler (lui qui dormait si bien avant!).  Si vous vous demandez pourquoi j'écris moins souvent, eh bien, vous avez la réponse! Le sommeil me manque un-ti-peu...

Et vous, comment avez-vous vécu votre retour au travail? Et si vous êtes en congé présentement, comment envisagez-vous votre retour?

5 commentaires :

  1. des conseils de bon sens que je vais garder, pour le jour où!

    RépondreSupprimer
  2. karo Creations9/20/2010 8:03 a.m.

    J'ai vécu mes 3 retours très bien, j'allais luncher plusieurs fois dans l'année avec ma boss et je montrais mes bébés au travail, ca faisait fureur.
    Ma boss m'envoyait régulièrement des courriels pour m'aviser des changements. Le retour n'a pas été une grande surprise. Par contre j'avais tellement peur de m'ennuyer de mes enfants que je me suis a chaque fois jetée dans le travail! Et je dirais que mon vice de la perfection tant a la maison qu'au bureau m'a parfois cause des problèmes de sante.
    Je pense qu'il faut être très souple envers nous même, s'accorder des plaisirs et se faire aider au besoin.
    J'ai réalise après ma 3eme grossesse que tout allait trop vite, la qualité de ma vie en a beaucoup souffert,aujourd'hui je suis certaine d'avoir fait le bon choix! Je croque la vie!

    RépondreSupprimer
  3. maman toute croche9/20/2010 8:09 a.m.

    Avec de un à trois enfants à la maison, une garde partagée à gérer, une seule voiture pour au moins 6 mois, un chum qui travaille 60 heures par semaine, l'emploi et la gardienne à dénicher puisque j'ai déménagé pendant mon congé, si mon projet d'ouvrir une garderie chez moi ne fonctionne pas, mon retour au travail sera sans doute assez paniquant, j'aime autant ne pas y penser... >:o quelqu'un à du valium??? :-P

    RépondreSupprimer
  4. Ce sont des excellents points. J'allais à tous les 5 à 7 formations quand j'étais en congé de maternité. Cependant, j'aurais pas pu parfaire mes connaissance. Je n'ai jamais trouvé le temps de faire la formation en ligne que je voulais faire. Je me suis vite sentie dépassée parce que j'avais trop d'objectifs irréalistes. Bref, faut se laisser du temps et accepter que l'on arrive pas à tout faire avec un poupon dans les bras. J'ai pas trippé sur le fait que tout avait un peu changé à mon retour au travail, mais après un mois ou deux, je me suis sentie de nouveau à ma place...qui s'est soldée par mon départ pour une autre entreprise. La distance que l'on prend pendant le congé de maternité fait des fois réaliser bien des choses ;)

    RépondreSupprimer
  5. Un très bon résumé avant mon futur retour au travail !

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser un commentaire! C'est toujours très apprécié!