9/28/2014

Si j'avais onze ans, je changerais le monde...

Une jeune cinéaste australienne, Genevieve Bailey, a parcouru 15 pays pour interviewer des enfants de onze ans sur leurs aspirations, leurs rêves, leur vision du monde.  Après six ans de tournage, elle a présenté I am eleven, un documentaire qui a remporté de nombreux prix dans son pays d'origine, mais également aux États-Unis, en France, au Brésil et en Espagne.

Au début de septembre, son documentaire a été rendu public aux États-Unis et la jeune cinéaste récolte d'excellentes critiques, même si certains lui reprochent d'avoir une vision trop idéaliste de l'enfance.

Ces jeunes de onze ans ont partagé leur rêves, leur opinon sur l'amour, la guerre, le réchauffement climatique, la musique, le terrorisme, la famille, la culture, le bonheur.  Autant de thématiques profondément humaines et touchantes.

Voici un aperçu :




Genevieve Bailey raconte son expérience :

This City Speaks: Genevieve Bailey from This City Speaks on Vimeo.




J'ai demandé à mon fils de dix ans et demi d'énumérer, dans ses mots, ce qu'il changerait sur cette terre s'il le pouvait :

1. Mettre fin à la violence et à l'intimidation
2. Les mots violents
3. Les gens qui ne respectent pas les règles
4. La pauvreté
5. Pas de vandalisme (ex. graffitis)
6. Plus de partage entre les riches et les pauvres
7. Aider des pays qui ont des maladies graves
8. Plus de respect aux enfants
9. Donner plus de temps libre
10. Faire attention à la santé

La vérité sort de la bouche des enfants....

PS : le film n'est pas encore à l'affiche au Québec....je cherche...

3 commentaires :

  1. Merci pour cette découverte qui donne vraiment envie. Après recherche il est sorti en 2012 en France, donc je vais voir du côté des bibliothèques, mais il est difficile d'obtenir des infos dessus.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, en effet! Ici au Québec, il n'est pas encore disponible nul part....Dis-le moi si tu le trouves en ligne!

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement c'est une vision idéaliste de la vie, mais bon on ne peut pas vivre sur cette terre si il n'y a pas de rêves.

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser un commentaire! C'est toujours très apprécié!