5/23/2011

Énergie zéro

Au début de mai, l'aîné est arrivé avec le défi  "Lève-toi et bouge Pierre Lavoie" dans son sac-à-dos.  L'intention est très noble : pendant le mois de mai, les enfants sont encouragés à faire des activités sportives et pour chaque 15 minutes d'activités, ils obtiennent un "cube d'énergie".  Et s'ils pratiquent un sport avec un ou plusieurs membres de la famille, les "cubes" se multiplient. 

Malheureusement, nous n'avons pas été très performants (sommes-nous les seuls?).  Nous avons essayé de participer la première semaine et puis, nous avons perdu notre motivation.  Si la météo est la principale responsable de notre contre-performance, un autre facteur s'est ajouté : la fatigue.  Après une journée de boulot, une heure de transport en commun, la préparation du souper, les devoirs, pffft, je ne rêvais qu'à faire la morte dans mon salon.  Même chose pour mon fils : zéro énergie après ses devoirs.  Aussitôt les devoirs terminés, direction douche, lecture et dodo.  De manière générale, presque tous les soirs, la famille roupillait dès 21h.  En plus, nous, les parents, faisons encore du service de nuit auprès du petit dernier.  C'est sans doute un autre facteur pour expliquer notre manque d'énergie.

Est-ce que la météo affecte à ce point notre métabolisme que nous ne sommes pas capable d'en prendre plus en soirée ou bien en avons-nous trop à faire? 

Au moins, cette semaine, la saison de soccer commence...on va pouvoir se rattraper....

4 commentaires :

  1. Personnellement, je dirais que c'est la météo qui affecte notre métabolisme et nous rend incapable d'en prendre plus en soirée. L'hiver ou quand il pleut, on dirait que je suis capable d'en faire moins et j'ai moins d'entrain qu'en été lorsqu'il fait beau. Dans notre maison, ça joue sur le moral et sur le métabolisme.

    Je vous souhaite que le beau temps soit de votre côté pour vous permettre un bon rattrapage dans votre défi!

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que cela fait beaucoup et heureusement, il y a des plages horaires réservées à ce noble défi dans les écoles!

    Allez, on s'encourage, une minute è la fois, une journée à la fois!

    Bonne saison de soccer,
    Julie:-)

    RépondreSupprimer
  3. Disons que le mélange température moche et journées chargées n'est pas très favorable à l'activité physique. En espérant que le soleil continue de briller!

    RépondreSupprimer
  4. Oh que je suis d'accord, après le travail, les devoirs, le souper on a plus envie de s'écraser devant un ordi ou la télé même si on sait que ça serait bon pour nous. Et c'est pire quand la météo n'aide pas.

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser un commentaire! C'est toujours très apprécié!