6/10/2011

Sports et études : faut-il choisir?

Je passe mon temps à déserter mon blogue, mais que voulez-vous...ainsi va la vie d'une mère de deux enfants qui travaille à plein temps à l'extérieur de la maison.  Puisque c'est le cas d'environ 75% des mères, j'imagine que vous comprenez.

Enfin, l'été semble avoir pris le dessus sur un printemps froid, pluvieux et interminable.  Les pratiques et les matchs de soccer ont commencé ainsi qu'un horaire un peu fou...

Qui dit début de la saison de soccer dit aussi fin de l'année scolaire : les tests et examens se succèdent et les enfants sont plus fatigués. J'ignore si les enfants plus vieux gèrent mieux leurs horaires chargés d'études et d'activités sportives parascolaires, mais mon fils, qui est en première année, semble épuisé.  Et l'arrivée du printemps suscite une résistance accrue à s'abandonner aux bras de Morphée quand il fait encore clair : "Maman, pourquoi me coucher quand c'est encore le jour?".  N'éprouvez-vous pas de difficultés à coucher vos enfants quand le printemps s'amène?  Si mon fils se couche plus tard, il est impossible de le sortir du lit le matin venu!  Et nous sommes tous en retard!

Cette semaine, nous avons fait des choix : nous avons décidé de ne pas envoyer notre fils à la pratique de soccer du jeudi, car il avait une dictée de fin d'année le lendemain.  On l'a fait "foxer" le soccer pour donner la priorité à l'école.

Je me demande d'ailleurs pourquoi notre association de soccer commence ainsi l'été en lion.  Est-ce vraiment nécessaire de jouer deux fois par semaine alors que nos enfants peinent à faire leurs devoirs et sont plus fatigués?  De toute manière, ils joueront jusqu'à la fin août....

Je m'interroge : quelle place doivent occuper les activités sportives parascolaires dans l'horaire des enfants? Avec les devoirs et les leçons qui s'accumulent, à quel moment est-ce trop pour nos enfants? Doit-on absolument les pousser à dépasser leurs limites dans tout ce qu'ils entreprennent ou doit-on les amener à prioriser et ainsi, à faire des choix équilibrés en lien avec leurs capacités?

5 commentaires :

  1. Oui, il faut choisir. Or, je crois que les études devraient toujours être prioritaires! Tu as bien raison, deux cours de soccer par semaine avant la fin des classes, c'est beaucoup!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton commentaires! Je me demandais si c'était moi qui n'exigeait pas assez de mon fils....

    RépondreSupprimer
  3. Moi, j'ai toujours priorisé les études. Je crois bien qu'il faut les pousser à dépasser leurs limites, mais aussi à réaliser qu'il faut pas toujours trop s'en demander non plus.

    RépondreSupprimer
  4. Mon fils est en secondaire 4... Cette année, il a plusieurs examen du ministère qui comptent pour l'obtention du DES. Ses match de soccer sont à 21h... et pas toujours près de la maison. Le 23 juin prochain, ces jeunes ont un important examen de science de 3 heures, à 8h le matin. Mon fils se lève à 6h le matin pour prendre l'autobus 45 minutes plus tard. La veille, le 22 juin, il a un match de soccer à 45 minutes de chez nous.. toujours à 21h... Ce qui veut dire pas à la maison avant minuit. J'ai donc téléphoné à notre association de soccer pour voir s'il ne serait pas possible de devancer le match de 60 minutes. Mais je me suis fait répondre que ce n'était pas une raison suffisante! Mon fils n'ira donc pas à ce match... Comme plusieurs autres, car dans sa catégorie d'âge, la majorité seront à cet examen. Je ne comprend pas que les organisations sportives ne prennent pas cette importante période en considération... mais ils font relâche durant une semaine l'été pour les vacances.... Désolée pour le roman, mais ça me met vraiment en colère des situations comme ça!

    RépondreSupprimer
  5. Tu as très bien fait. Il faut avoir le courage de dire non et de privilégier l'équilibre des horaires et le sommeil des enfants. Dire non aux organismes sportifs, qui eux ne pensent pas aux enfants, mais à la gestion et aux succès de leurs équipes. Faire comprendre aux enfants que notre priorité, c'est eux et leurs études. Ma fille aimerait faire beaucoup d'activités sportives, mais je suis obligée de la restreindre pour qu'elle se concentre sur les 2. http://www.aspergerquotidien.com/
    qu'elle poursuit depuis longtemps et qu'elle ait du temps pour dormir et relaxer (ne rien avoir de prévu!). Des études ratées ont des conséquences beaucoup plus graves que des matchs ratés.

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser un commentaire! C'est toujours très apprécié!