5/27/2010

Le CEO de WestJet délaisse ses fonctions...pour s'occuper de sa famille

Quand un membre de la famille est malade, on doit parfois prendre d'importantes décisions.

Pour Sean Durfy, l'ex-CEO de WestJest, le choix était clair : il a décidé de mettre la famille au centre de ses préoccupations: en mars dernier, il annonçait sa démission pour pouvoir passer plus de temps avec sa femme, qui est atteinte d'un cancer du cerveau depuis quatre ans, et leurs deux jeunes enfants.  Décision difficile, explique-t-il, mais la famille devait passer au premier plan. Il n'avait jamais plus de deux semaines de congé par année.

Selon le Canadian Business d'avril, l'attitude de Durfy serait typique des nouveaux gestionnaires issus des Générations X et Y qui refusent de sacrifier leur vie de famille pour le travail et travaillent pour vivre, plutôt que l'inverse : "Could this be the corporate world’s initiation into the era of the Generation X chief executive, who works to live rather than lives to work? For past generations, sacrificing one’s family life was an expected consequence of climbing the corporate ladder. But Durfy, (...), could be a harbinger of senior executives to come."

Selon un recruteur d'Edmonton, David Aplin, la culture d'entreprise change et il s'attend  à ce qu'un nombre croissant de cadres de haut niveau placent leur vie familale au même niveau que leur vie professionnelle.
"I do believe that this might be the start of a wave where family matters at least as much as work. It’s been tilted the wrong way for a long time" explique-il en entrevue pour CB.

1 commentaire :

  1. Christine, J'adore tes entrevues du vendredi en 140 caractères. Continus j'aime lire et découvrir ces nouvelles personnalités.

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser un commentaire! C'est toujours très apprécié!