10/15/2011

S'inscrire à des activités : moi aussi j'ai laissé faire...

Bon samedi matin les filles!

Je profite de ce matin tranquille de l'automne pour vous écrire pendant le temps de pause de ma teinture (non, je ne publierai pas de photo, c'est pas beau à voir!).  Le plus vieux regarde les « bonhommes » et papa est parti faire un petit jogging avec le plus jeune. Rien ne presse, les lits ne sont pas faits, je sirote mon café.  Je lis le journal et mes magazines.  Ça fait du bien de décompresser, d'avoir nul part où aller.  Pas de cours de natation, de gymnastique, de hockey.  Juste du calme.

C'est d'ailleurs le propos de Mélanie Thivierge dans l'éditorial du Coup de pouce de novembre.  Elle s'interroge : « Pourquoi faut-il absolument inscrire nos petits à des activités de loisir, une fois l'automne venu?  Pour les faire bouger?  (...) Je veux bien, mais il y a d'autres moments pour ça que le samedi matin , à 9 h, quand tout le monde a couru toute la semaine et rêve de traîner en pyjama. »

C'est un peu sur ces réflexions que j'ai un peu volontairement « oublié » de nous inscrire à des cours cet automne.  On se reprendra peut-être en hiver pour un cours de natation pour l'aîné et de Zumba pour moi. Mais peut-être aussi choisirons-nous tout simplement d'aller glisser en « crazy carpet » les beaux matins d'hiver. Entre respirer l'air chloré de la piscine intérieure et l'air froid et pur d'un matin de février, le choix n'est pas très difficile.  J'aime jouer dehors en hiver, les enfants aussi! Et pour le tout petit, je n'ai pas encore commencé à l'inscrire à des cours. Je vais peut-être attendre encore un peu, pourquoi se presser?

Pour le moment, je préfère encore aller en vélo avec les enfants le samedi ou le dimanche.  On combine exercice et temps de qualité.  Et tout compte fait, c'est aussi pas mal plus économique.  On peut facilement dépenser plusieurs centaines de dollars par saison pour ces cours et pendant ce temps, on n'investit pas dans le temps passé ensemble.

4 commentaires :

  1. Il n'y a aucune obligation, dieu merci! Chez nous le soccer est omnipresent...Ajoutons a cela le cathechisme et tu as une idee de nos fins de semaines...Cela dit je prefere courir plutot que de les voir devant la TV ou les jeux videos... Et puis j'eprouve un immense plaisir a secher l'activite une fois de temps en temps...

    XXX

    Karo

    RépondreSupprimer
  2. Oui, nous aussi on passe l'été au soccer 2 fois par semaine pour le moment. Et c'est bien d'avoir des moments où les enfants suivent des cours. Mais parfois, une relâche s'impose (et c'est davantage pour nous, les parents, que pour les enfants, on s'entend!).

    RépondreSupprimer
  3. Ici j'ai pris une décision pour les enfants, des cours seulement à l'automne et congé à l'hiver. Et depuis j'me sens tout d'un coup libéré!

    RépondreSupprimer
  4. Mes fille sont encore petites (19 mois et 3 ans tout juste) puis nous avons fait quelques cours de ceci ou de cela. Nous habitons à la campagne et donc ou bien tout est très cher ou très loin !

    Nous avons décidé cet hiver de ne pas renouveler nos cours. Un prend une pause !

    Ça ira au printemps prochain avec le début du beau temps, le soleil qui se couche plus tard, etc.

    Ici, nous a un beau immense terrain et nous ferons de la raquette ou toute autre activité hivernale, en famille, chez nous ! D'ailleurs, dès la première neige, c'est ce que nous avons fait.

    Avec mon retour au travail (j'étais absente depuis plus de 3 ans), mon conjoint et moi n'avons pas la même énergie. Disons que lorsque j'étais à la maison avec les petites, je trouvais ça plus importants de sortir à l'extérieur pour faire des activités avec elles. Maintenant, on tente de profiter au maximum de notre temps avec les enfants pendant la fin de semaine et on se réserver le droit d'aller au bain libre, par exemple si on veut s'amuser dans l'eau ... (mais on ne prend aucune obligation pour le moment). :)

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser un commentaire! C'est toujours très apprécié!