11/10/2011

Ne m'appelez pas maman!

C'est grâce à un commentaire de Cécile que ce billet m'est venu.  Il a littéralement explosé dans ma tête et il s'écrit presque tout seul. Quand je suis irritée, j'écris tellement facilement.

Mais qu'est-ce qui peut bien m'agacer ainsi ce matin? Non, je ne me suis pas cogné le petit orteil sur le pied du lit et je n'ai pas renversé mon café.  J'ai tout simplement eu une autre preuve qu'au monde de la pub, il y a encore des gens qui n'ont pas remarqué que le monde a évolué. L'objet de ma crisette est cette pub qui nous annonce que les mamans pressées seront contentes d'apprendre qu'elles peuvent désormais servir des crêpes toutes faites à leur enfants!  Eh oui, le miracle tant attendu est arrivé, les amies! Vous pouvez ranger votre tablier ..Plus besoin de faire des crêpes à vos enfants le matin! (huh?)

Ce message est dépassé, complètement anachronique. D'abord, pourquoi ne s'adresse-t-on qu'aux "mamans"? Au 21e siècle au Québec, il y a tout plein de papas qui s'occupent aussi des petits à l'heure du petit déjeuner.  Même s'il est vrai que les femmes sont encore majoritairement celles qui font les choix de consommation dans la maisonnée (et en plus, elles seraient plus responsables dans leurs choix), il n'en demeure pas moins que cette approche de la "maman pressée" qui a absolument besoin d'un autre produit pré-usiné pour satisfaire les petites bouches de ses enfants, commence à m'énerver.  Ensuite, le ton lui-même me rend mal à l'aise : quand on vous parle à titre de "mamans", n'avez-vous pas l'impression qu'il y a un petit quelque chose d’infantilisant dans la manière de vous aborder?  Il n'y a que mes enfants qui ont le droit de me parler à titre de maman et c'est leur plus grand privilège. C'est un mot d'amour qui nous unit dans une relation unique et personnelle. Pour les autres, je suis une femme, une conjointe, une mère, une sœur, une amie, une professionnelle, une citoyenne, une consommatrice, mais pas une "maman".  La plus grande erreur qu'on peut faire pour essayer de me vendre un produit, c'est de m'interpeller à titre de "maman".

Et là, je ne commenterai même pas sur la nature du produit en tant que tel.  D'abord, parce que je n'ai pas lu la liste des ingrédients.  Deuxièmement, je doute d'avoir besoin d'un tel produit car il suffit de si peu pour nourrir ses enfants adéquatement le matin : du pain de blé entier, du fromage, du beurre d'arachides, des fruits, du gruau, des céréales, des oeufs à la coque, du lait.  Qu'a-t-on besoin de plus?

9 commentaires :

  1. Je partage ton coup de gueule ce matin!
    Pfff!!!

    Comme si maman pressée=crêpes achetée!
    C'est très réducteur.

    RépondreSupprimer
  2. Si on commence à pomper devant des publicités de ce genre, on a pas fini. Tant mieux si on ne se sent pas interpellé par cette pub ou se produit, c'est signe que ce n'est pas pour nous, qu'on connaît/sait mieux que ça! J'aimerais ajouter que faire des crèpes maison prend pas beaucoup plus de temps que de faire dorer du pain et y étaler une tartinade. Je fais très régulièrement des crêpes avec de la farine de sarazin ou d'épautre (toutes 2 des protéines complètes), de l'eau, poudre à pâte et sirop d'érable et tout le monde adore. Il n'est pas nécessaire voir même taxant pour l'organisme de donner 2-3 différentes sources de protéines qui prendront 1.5 heures chaque à digérer. On se complique parfois et trop souvent la vie :-)

    RépondreSupprimer
  3. Encore moi! Mais avez-vous vu de quoi elles ont l'air ces crêpes?! Je reviens tout juste du site Web officiel (où je n'ai pu trouver les ingrédients). Elles ressemblent étrangement à des muffins ou des petits gâteaux (petits gâteaux...bin oui, c'est logique; c'est destiné aux enfants!). Et moi qui vous donnait plus haut une recette de crêpe... désolé ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour votre message Dezab! C'est vrai qu'on se complique trop souvent la vie. Merci pour les recettes de crêpes..pour moi, c'est bon pour les samedis et dimanches matin!!!

    RépondreSupprimer
  5. Mais ce n'est pas les crêpes qui m'agacent, c'est le fait qu'on pense que c'est seulement les mamans qui cuisinent!!!! Et les pères alors. On est en 2011 pas 1961.
    Ils sont pognés dans un épisode de Mad men ou quoi ?

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi, ça m'irrite beaucoup le coup du maman pressée = produits préparés. Et que dire de la pub de Kraft Diner qui a l'air de nous dire que leur macaroni est la meilleure (voir la seule?) façon de faire manger du brocoli aux enfants! Je rêve!

    RépondreSupprimer
  7. Je suis pressée le matin, je dois partir travailler, préparer les enfants, les collations, mon lunch, partir une brassée...et je me lève parfois 5 minutes plus tôt pour faire changement et faire du pain doré aux enfants. Si je veux faire des crêpes, je suis prête à me lever 10 minutes plus tôt plutôt que de les acheter congelées...!

    RépondreSupprimer
  8. Je partage ton avis. De plus, si je désire avoir des aliments préparé pour mes enfants je peux le faire moi-même. C'est d'ailleurs ce que je fais avec les crêpes, je les prépares la veille et je les réchauffent simplement, je n'ai surtout pas besoin d'un produit infantilisant ou sexiste.

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser un commentaire! C'est toujours très apprécié!