8/31/2010

L'art de gérer son temps

Au printemps dernier, je vous ai parlé d'une journaliste américaine qui venait de publier un bouquin intitulé 168 hours : you have more time than you think.  Selon elle, les 168 heures dont nous disposons chaque semaine sont amplement suffisantes pour nous permettre de travailler, de se reposer, de passer du temps de qualité en famille, pour entreprendre des projets personnels et faire de l'exercice.  Intriguée par sa théorie, j'ai lu son livre pendant l'été et j'en ai tiré plusieurs conseils très utiles sur la gestion du temps. Les voici :

1. Planifier la semaine en fonction des 168 heures dont nous disposons, plutôt que de prévoir une seule journée à la fois.  On se rend rapidement à l'évidence qu'au delà des 35, 40 ou même 45 heures de travail « obligatoire » et les 56 heures de sommeil (si on dort 8 heures par nuit), qu'il nous reste encore beaucoup de temps.  Ainsi, il devient plus facile de se réserver, par exemple, un petit deux heures d'exercice par semaine....

2. Considérer chaque heure comme une période où il est possible de faire une activité.  Le temps passe souvent très rapidement et nous avons tendance à oublier qu'en une heure, nous pouvons accomplir beaucoup de chose, ne serait-ce que de lire un livre ou de se consacrer à un projet personnel.

3. Combiner deux activités en même temps. Pour socialiser et faire de l'exercice, pourquoi ne pas prévoir une activité sportive avec une amie? Ou encore, pendant que j'écris ces lignes, je fais cuire des pâtes qui serviront pour le souper de demain soir.

4. Couper de moitié les heures consacrées à la télévision.  En Amérique du Nord, il n'est pas rare qu'on passe de 10 à 20 heures par semaine devant le petit écran.  Sans se priver de ce petit plaisir, pourquoi ne pas se réserver une ou deux heures, peut-être davantage, pour passer du temps en famille ou lire, par exemple.

5. Déléguer.  Partager les tâches de la maisonnées avec son conjoint et les enfants.  Si on a les moyens de le faire, remplacer quelques repas par semaine par des surgelés de qualité ou se payer un service d'entretien ménager aux deux semaines ou encore, pour les travaux saisonniers.  Certains employeurs offrent même le remboursement de certains de ces services.  Sinon, pourquoi ne pas faire le plein de plats cuisinés en organisant une popotte collective à intervalles réguliers...

L'auteure propose aussi - et surtout - de procéder à une analyse rigoureuse de son temps pendant quelques semaines à l'aide d'une grille détaillée (voir fichier pdf).  J'ai donc décidé de m'y mettre.  Je note systématiquement toutes mes activités et d'ici quelques semaines, j'en ferai le bilan. Est-ce que je consacre assez de temps à l'exercice? À mes enfants? À mon conjoint? Certaines tâches peuvent-elles être combinées, déléguées ou réparties autrement dans mon horaire?  Par ailleurs, le simple fait de me soumettre à cet exercice m'a permis de prendre conscience du temps que je consacre réellement aux activités qui me tiennent à coeur et du temps dont je dispose réellement.

Dans un prochain billet, je vous ferai part des aspects que j'ai un peu moins aimé de ce livre...

« Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo mamamiiia ». 

14 commentaires :

  1. Caroline Labrie8/31/2010 6:35 a.m.

    Bonjour Mamamiiia! Petit commentaire de passage.
    Le temps nous manques tellement, ais-je tjrs l'impression de me dire!!
    Alors voilà, pour moi cette recommandation me sera sûrement très utile!!
    ; )

    RépondreSupprimer
  2. Ah... l'organisation, je pense que ça pourrait être une seconde carrière si je décidais (mais ça n'arrivera jamais!) de quitter mon métier d'enseignante.

    Les trucs que tu énumères sont très pertinents. Je trouve surtout important de réfléchir à notre façon de faire, puis de voir ensuite comment l'améliorer pour nos besoins.

    RépondreSupprimer
  3. Ce genre d'ouvrage me laisse ni froid, ni chaud. Chacun d'entre nous a des situations bien différentes et que ce soit à la journée ou a la semaine, ce qui marche c'est de planifier son temps avec une marge d'erreur (bref de faire son possible sans se stresser). Cependant, c'est toujours intéressant de découvrir des trucs qui sont utiles et je dois avouer que j'aime particulièrement ton dernier commentaire. « Dans un prochain billet, je vous ferai part des aspects que j'ai un peu moins aimé de ce livre... » tout n'est ni noir, ni blanc et souvent c'est la clé de la réussite. J'ai hâte de lire la suite et tes conclusions face à l'exercice.

    RépondreSupprimer
  4. juliephilippon@hotmail.com8/31/2010 9:42 a.m.

    J'ai hâte de lire la suite... Et dès mon retour au travail, je vais reprendre la lecture de ce billet, il sera très utile. Je pense même l'imprimer!

    Pour ma part, je suis toujours très curieuse et intéressée de voir comment les autres s'organisent, ça m'inspire...

    RépondreSupprimer
  5. J'aime bien ce résumé ! Je vais venir le relire avant mon retour au travail. En fait je vais venir relire tous tes derniers billets avant mon retour au travail d'ici janvier 2011 ;-)

    J'ai appris en devenant mère à faire 2 ou même 3 tâches (plus rare) en même temps ! Je crois qu'on va continuer sur cette voie encore longtemps !

    RépondreSupprimer
  6. karo Creations8/31/2010 3:16 p.m.

    C'est drôle, j'ai fait cet exercice pendant 3 mois (demande de ma psy et de mon médecin) mais pour apprendre a gérer ma fatigue...
    Moi j'ai trouve ca pénible a faire car au final je trouvais que ca me prenait du temps... Tu me diras...
    Parcontre je garde son constat comme très intéressant...

    RépondreSupprimer
  7. maman toute croche8/31/2010 3:40 p.m.

    Je pense que je vais esssayer même si je doute un peu, j'ai moi aussi l'impression que simplement de faire l'exercice va me gruger de précieuses minutes et j'aime bien l'idée de vivre un jour à la fois mais bon, je vais quand même tenter le coup... D'ici Noel...

    RépondreSupprimer
  8. Moi aussi, c'est ce que je croyais et non! Je traine mon petit tableau partout et j'y inscris ce que je fais tous les jours. Ce que je constate à présent, c'est que je suis pas mal routinière et que mes journées se ressemblent beaucoup les unes, les autres...Je me croyais moins plate que ça!!! ha! ha! ha!

    RépondreSupprimer
  9. Mais c'est du temps bien investit si c'est pour préserver sa santé, non?

    RépondreSupprimer
  10. C'est vrai ce que tu dis, mais je pense que le plus important, c'est de prendre conscience de la valeur du temps...Il faut s'investir dans ce qui nous intéresse le plus en priorité. Si la relaxation a bcp d'importance pour soi, on prend plus de temps pour relaxer!

    RépondreSupprimer
  11. Merci Julie! Quand retournes-tu travailler? Tu nous feras part de tes réflexions!

    RépondreSupprimer
  12. Oui, je suis d'accord, il n'y a pas de recette infaillible, mais le simple fait de prendre conscience de sa propre utilisation du temps permet par la suite de se réajuster au besoin. Je ne connais personne - y compris moi-même - qui n'a jamais dit "Ah si j'avais plus de temps, je ferais..." L'idée, c'est de se créer du temps pour se réenligner sur ses prioritées...lesquelles sont propres à chacun-e.

    RépondreSupprimer
  13. Je te remercie pour ton commentaire! Oui, moi aussi j'ai souvent cette impression de temps qui manque!

    RépondreSupprimer
  14. Super ce billet !!!
    Je vais me pencher plus sur la question de 168 heures hebdo plutot que 24 heures quotidiennes. On verra si j'arrive à faire plus de choses :-P

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser un commentaire! C'est toujours très apprécié!